Comment fonctionne un comparateur de prix ?

Avant un achat, qu’il se fasse en ligne ou sur le web, les internautes ont pris l’habitude de comparer les prix entre eux. Lorsqu’il tape une requête dans le comparateur, l’outil présente à l’internaute tous les prix de vente du produit recherché. Leur but est clair : dépenser le moins possible.

Découvrez sans attendre le fonctionnement de cet outil !

Ce qu’il faut savoir du comparateur de prix

Pour donner des informations en temps réel et à jour, le comparateur de prix se base sur les programmes informatiques qui cherchent des informations via Google et compagnie. L’utilisateur peut rechercher une catégorie (jeux, téléphonie, beauté, etc…) ou une sous-catégorie (pièces détachées, mascara, etc…).

Si l’internaute connaît déjà un comparateur efficace, il peut aussi se rendre directement sur le site et entrer le nom du produit qu’il souhaite acheter. Il verra alors s’afficher sur son écran son produit, vendu par plusieurs sites. Il ne lui restera plus qu’à comparer et choisir le marchand avec l’offre la plus avantageuse pour lui.

Le propriétaire du comparateur ne doit pas avoir peur de mettre la main à la pâte ! En effet, il devra classer et référencer lui-même les sites vendeurs.

Pourquoi créer cet outil sur son site ?

Si on s’intéresse à l’affiliation et qu’on souhaite arrondir ses fins de mois, le comparateur de prix sera l’outil indispensable pour augmenter ses bénéfices. A chaque fois que le propriétaire du site vendra un produit proposé par son comparateur, il touchera une commission. Celle-ci est fixée à l’avance par le site marchand.

En moyenne, on observe qu’un clic sur un comparateur, et dirigeant l’internaute vers le site vendeur rapporte entre 5 et 70 cents. Parfois, quand des accords commerciaux existent entre les partenaires, il peut y avoir une rémunération pour chaque réponse apportée aux consommateurs virtuels.

Les sites marchands n’ont qu’un but : vendre leurs marchandises. Ainsi, ils voient plutôt d’un bon œil les comparateurs de prix et s’associent à eux sans trop de difficultés. D’autant plus que les comparateurs leur offrent un surplus de visibilité sur internet.

Sites marchands : pourquoi vous devriez être présents sur les comparateurs !

Parce que cela peut clairement vous aider à faire plus de ventes ! Les internautes ne savent pas toujours que les marques paient pour y figurer, ni que la meilleure offre peut être absente du tableau…

Selon les produits que vous vendez, vous aurez intérêt à vous rapprocher d’un comparateur généraliste ou spécifique. Veillez au coût : fonctionne-t-il au coût par clic (avec enchères ou tari fixe) ou au coût par lead ? Le coût par lead implique qu’une commission sera prélevée sur le montant de la vente.

Quelles informations doivent figurer sur le site du comparateur de prix ?

Parce que les consommateurs ont besoin d’être informés, il convient de créer sur son site une rubrique destinée à expliquer le fonctionnement du comparateur. Ces renseignements doivent être accessibles facilement, depuis n’importe quelle page du site.

La rubrique d’informations doit mentionner :

  • Les critères de classement des produits ;
  • Les relations contractuelles entre les sites vendeurs et le propriétaire du comparateur ;
  • L’existence de rémunérations de la part des sites référencés et les conséquences de celles-ci sur le positionnement des offres ;
  • Les éléments qui ont aidé à la détermination du prix et le fait que des frais additionnels pourront être demandés ;
  • Les différentes garanties commerciales des produits présentés par le comparateur,
  • Le nombre de sites comparés ;
  • L’aspect exhaustif ou non des produits mis en avant sur le site ;
  • Quand et comment les offres présentées sont mises à jour.

Il faudra aussi faire apparaître le caractère publicitaire d’un produit enregistré à titre payant pour lequel la position dans le classement varie en fonction de la somme gagnée.

Cette méthode bénéficie-t-elle vraiment aux consommateurs ?

Concernant les utilisateurs, une bonne pratique consisterait à utiliser différents comparateurs. Pour savoir si tel ou tel site respecte le droit de la consommation, ils peuvent contrôler eux-mêmes les points suivants :

  • Les marchands référencés se sont-ils déjà retrouvés au cœur d’un litige ?
  • Les utilisateurs laissant un avis ont-ils un nom ou restent-ils anonymes ?
  • Le site affiche-t-il le prix TTC ?
  • Les réponses du comparateur mentionnent-elles l’indisponibilité d’un produit ?

Bien souvent, les utilisateurs de comparateurs de prix ne savent pas comment l’outil fonctionne… Alors disons simplement que, dans certaines situations, cela leur sera profitable, et que ce le sera moins à d’autres moments…