Yves Bouvier

Yves Bouvier: l’homme qui a fait de sa passion son métier

Homme d’affaires brillant et passionné d’art, Yves Bouvier est surnommé « le roi des ports francs ».

Qui est Yves Bouvier?

Né le 8 septembre 1963 dans la ville de Genève, Yves Bouvier est un marchand d’art qui s’est spécialisé dans l’entreposage et le transport d’objets de valeur et d’œuvres d’art. Il transformera Natural Le Coultre en une entreprise d’envergure internationale.

Dès sa plus tendre enfance, Yves Bouvier développe une passion certaine pour l’art. Devenu un proche collaborateur de son père dès le début des années 80, Yves Bouvier se familiarise avec les activités de l’entreprise en évoluant de département en département.

Natural Le Coultre

Le groupe Natural Le Coultre s’est imposé comme une entreprise de référence dans le secteur du transport et de l’entreposage d’œuvres d’art et d’objets de valeur. Fondée il y a plus de 150 ans, la société est connue pour la qualité de ses services et son professionnalisme. Bénéficiant du soutien sans conditions de ses clients (collectionneurs, conservateurs, particuliers, etc.), Natural Le Coultre rayonne désormais aux quatre coins du monde (Genève, Luxembourg, Singapour).

natural-le-coultre

Yves Bouvier, qui prend les rênes de l’entreprise en 1997, se consacre entièrement à son développement sur le plan international. Pour atteindre ses objectifs, il a pris la décision de céder les services de garde-meuble et de déménagement. Natural Le Coultre est depuis de nombreuses années le plus grand opérateur de Ports Francs à Genève. Malgré cette confortable position sur le marché suisse, Yves Bouvier s’est lancé à la conquête d’autres marchés, en Asie notamment. Ainsi, en 2009, le patron de Natural Le Coultre a créé un port franc dans la ville État de Singapour où se trouve aujourd’hui la résidence de l’homme d’affaires.

Le modèle économique d’Yves Bouvier

Au cours des années, Yves Bouvier est parvenu à développer un modèle économique à succès qu’il entend exporter dans le monde entier. Concrètement, ce modèle consiste à rassembler différentes compétences au sein des ports francs, permettant à la clientèle de profiter d’une large gamme de services dédiés aux entreprises, musées et collectionneurs.

La création du port franc à Singapour par Yves Bouvier répond précisément aux besoins du secteur dans cette zone. Le « Freeport Singapore », un bâtiment futuriste de 30 000 m² inauguré en 2010, est situé à un jet de pierre de l’aéroport de Changi.

Fort du succès du « Freeport Singapore », Yves Bouvier ouvre en 2014 le « Freeport Luxembourg » qui occupe aujourd’hui 22 000 m²; bâtiment de 4 étages et dont le taux d’occupation a atteint les 75 % dès son ouverture. Celui-ci se situe également à quelques minutes de l’aéroport de Luxembourg – Findel.

Yves Bouvier se consacre aujourd’hui au développement de deux nouveaux projets: le « Beijing Freeport of Culture » (120 000 m²) et un projet similaire avec la ville de Shanghai.