Les seniors perdent-il du pouvoir d’achat ?

Ce n’est plus un secret. Les seniors connaissent des difficultés financières et les nouvelles réglementations appliquées pour 2018 ne sont pas là pour arranger les choses. Pire, avec la hausse de la contribution sociale généralisée, le pouvoir d’achat des retraités va encore baisser.

Hausse de la CSG en 2018

L’année 2018 ne va pas vraiment être de bon augure pour les retraités. Beaucoup de changements s’annoncent à commencer par l’augmentation de la Contribution Sociale Généralisée (CSG). Cette décision a été prise dans une optique de redonner du pouvoir d’achat aux salariés. L’idée en effet est de faire baisser le coût de la cotisation sociale des actifs et pour compenser ce manque, le gouvernement a opté pour une hausse de la CSG. Une augmentation de 1,7 point est au programme, passant le taux de 6,6% à 8,3%. Plus de huit millions de retraités « aisés » vont donc être directement concernés par cette révision, entraînant une baisse considérable de leur pension. Il est estimé que pour ceux qui touchent 1500 euros par mois, une perte de 306 € va être enregistrée. Les retraités modestes pour leur part ne seront pas touchés par cette hausse de la CSG car ils profiteront soit d’un taux réduit soit d’une exonération. Comme argument, le gouvernement parle des avantages qui seront offerts à une grande majorité des seniors qui – entre 2018 et 2020 – ne paieront plus de taxes d’habitation. De plus, il indique qu’aucune hausse de CSG n’a été effectuée depuis maintenant 6 ans.

Pas de revalorisation des pensions de retraite avant 2019

D’après le Magazine des Seniors, un autre élément qui va impacter sur le portefeuille des seniors est la non-revalorisation des retraites pour 2018. Il faut savoir qu’en 2017, les seniors ont déjà bénéficié d’une augmentation de 0,8% sur les retraites de base. Il n’y aura donc pas d’autres revalorisations avant janvier 2019. La hausse va être de 1% pour les rentes RAFP des fonctionnaires. Elle sera de 1% pour les pensions de base au régime des avocats. Les professions libérales à part les avocats profiteront également d’une hausse qui concernera la Carpimko, la Cavec, la Cavamac ou encore la CARCDSF.

Une réduction progressive du porte-monnaie des seniors

La grogne des seniors se fait sentir. En attestent les protestations émanant de ce segment de la population (sans parler des familles en général). Il faut dire que depuis 5 ans maintenant, les retraités sont frappés par de nombreuses mesures qui ne sont pas du tout à l’avantage de leur pouvoir d’achat. En plus du gel de la revalorisation des pensions de retraite, il y a également eu la taxe CASA ou encore pour les veuves, la suppression de la demi-part.

Heureusement, des revalorisations vont être pratiquées sur les ASPA par la Sécurité sociale. Disponible uniquement sur demande, cette allocation est octroyée aux personnes de plus de 65 ans qui touche ou non une pension. Si aujourd’hui, elle est de 803,20 euros, elle devra atteindre les 900 euros sur les trois prochaines années. Un décret va être mis en place pour que cette mesure soit effective.