Qui est Iskandar Safa ?

Connu du grand public pour sa contribution à la libération des otages français au Liban en 1988, Iskandar Safa est un homme d’affaires franco-libanais. Il est aujourd’hui à la tête de Privinvest Holding, un groupe de construction navale qu’il a créé conjointement avec son frère Akram Safa. Il est également propriétaire d’un magazine d’actualité hebdomadaire français connu sous le nom de Valeurs Actuelles.

Iskandar Safa : son parcours et sa carrière professionnelle

Issu d’une famille maronite, Iskandar Safa est né à Beyrouth, au Liban en 1955. Il a travaillé aux États-Unis en tant qu’ingénieur de travaux publics après avoir empoché un diplôme d’ingénieur civil à l’Université américaine de Beyrouth en 1978. Inspiré par son travail, il a décidé de continuer ses études à l’INSEAD de Fontainebleau. Cela lui a permis d’obtenir un MBA en 1982. Iskandar Safa a participé à de nombreux projets comme la construction d’un aéroport militaire à Riyad, en Arabie Saoudite.

C’est avec la création de Privinvest Holding qu’il s’est initié dans le domaine de la construction navale. Le groupe a été créé au début des années 1990. À noter que cet homme d’affaires franco-libanais est également actionnaire principal des CMN ou Constructions mécaniques de Normandie. Quand les deux frères les ont rachetés en janvier 1992, les chantiers étaient à l’arrêt. Fort de son expérience dans le domaine, Iskandar Safa a réussi à décrocher de nombreux contrats majeurs pour les CMN. Il a également contribué à la création du groupe de construction navale Abu Dhabi MAR en 2007 avant de racheter les parts d’Al Aïn International en 2011.

Privinvest Holding, un groupe florissant

Privinvest Holding est aujourd’hui un grand groupe de construction navale présent dans plusieurs pays comme la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Il dispose également des chantiers navals au Moyen-Orient. Aussi, Privinvest s’implique fortement dans le développement des énergies marines renouvelables. Le groupe travaille désormais en étroite collaboration avec la Compagnie Nationale du Rhône, les CMN et l’entreprise HydroQuest. Celle-ci est spécialisée dans la construction d’hydroliennes maritimes.